Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LES POUILLES 2017 du 8 au 15 mai – GROUPE 1 

 

8 mai - ça y est, c’est le grand jour, les franciliens, les nieulais SNCF, les saintxandrais covoiturage se retrouvent comme prévu à 15h hall F2 à l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle.

Formalités d’enregistrement faites, nous attendons le décollage de notre vol Alitalia prévu à 18 h.

Avec un peu de retard nous voilà partis pour notre trek de 8 jours.

Après une escale à Rome pour changer d’avion, nous atterrissons à BARI sans avoir rattrapé notre retard.

Le tourniquet à bagages réserve une mauvaise surprise à 3 d’entre nous : Monique, Christine et Jean-Claude constatent l’absence de leur bagage. Formalités de déclaration de perte faites avec l’aide de Fulvia notre guide, transfert en minibus à l’hôtel puis nuit réparatrice.

Zut, j’ai oublié mon roman dans l’avion !

 

9 mai – levé 7 h, petit-déjeuner et transfert en minibus vers Barletta, lieu de départ de notre première randonnée, pour monter à Monte Sant’Angelo. 4 h de marche, 650 m de dénivelé positif.

Monique faute d’avoir récupéré son équipement de randonneur se rend avec nos bagages à notre point de rendez-vous en minibus. Jean-Claude et Christine qui avaient heureusement 1 valise sur 2 participent à la randonnée

Après un pique-nique venté, nous nous rendons à notre hôtel après avoir fait une halte pour nous rafraîchir le gosier.

Visite de la ville sous la conduite d’Annie à la recherche du Fort. Après près de 2 km parcourus nous le trouvons enfin. En fait, le Fort était à 200 m de notre hôtel ! Visite de la basilique consacrée à Saint Michel, où selon la légende, on trouve une trace de sa main sur un rocher.

Dîner à l’italienne dans le belvédère de l’hôtel qui domine la ville ; la vue est magnifique. Clôture du repas par un verre de Limoncello (liqueur de citron). Nuit réparatrice.

 

10 mai – Monique a récupéré son bagage dans la nuit, Christine et Jean-Claude se sont achetés une brosse à dents, j’ai perdu mes bâtons de marche !

Qu’à cela ne tienne, nous voilà partis pour notre seconde randonnée en direction de l’agrotourismo de Monte Sacro (auberge), 6 h de marche, 400 m de dénivelé positif, 550 m de dénivelé négatif.

A l’agrotourismo une surprise nous attend, la valise de Jean-Claude et Christine est là et mes bâtons de marche aussi. Mais Annie s’aperçoit qu’elle a perdu en cours de route son blouson rouge.

Après nous être rafraichis sur la terrasse au soleil, dîner à l’italienne à l’auberge composé d’antipasti (hors d’œuvres), d’un primo plat (pâtes chaudes), d’un secondo plat (viande accompagnée de légumes verts), dessert. Nuit réparatrice.

 

11 mai – Petit déjeuner, puis départ, sous la brume, en direction des ruines de l’abbaye de Monte Sacro bâtie en 1058 par les Bénédictins, dénivelé positif 200 m.

En redescendant le Monte Sacro, dénivelé négatif de 200 m, nous rencontrons une équipe de la RAI TV qui nous filme et interviewe Fulvia notre guide.

Nous poursuivons notre randonnée pour rejoindre la côte adriatique à Mattinata par un chemin de transhumance, temps de marche 3 h 30, dénivelé négatif de 670 m. En cours de route, à la sortie d’un virage, le blouson rouge égaré la veille attend Annie. Les retrouvailles sont émouvantes.

Dîner à l’italienne à l’hôtel (gâché pour ma part par la présence d’arêtes dans le poisson, pourtant excellent aux dires des autres participants). Nuit réparatrice.

 

12 mai – petit déjeuner puis départ en minibus pour Alberobello (le bel arbre en français). Arrivés sur place, nous nous installons à l’hôtel qui occupe un ancien monastère adjacent à la basilique.

Randonnée et pique-nique dans un parc situé à 2 km de la ville où nous visitons un Trullo (maison circulaire surmontée d’un toit conique en pierre).

De retour à Alberobello nous visitons la vieille ville composée d’une concentration importante de Trulli (un Trullo, des Trulli) transformés pour la plupart en boutiques ou en gîtes. Nous assistons à l’arrivée d’une étape du célèbre Giro (tour d’Italie) qui fête cette année ses 100 ans.

Dîner à l’italienne dans une trettoria (restaurant italien). Nuit réparatrice.

 

13 mai – Petit déjeuner. Avant de partir, nous descendons nos bagages car nous changeons d’hôtel pour laisser la place aux participants du groupe 2.

Transfert en minibus vers Locorotondo (la ville circulaire en français) petit bourg authentique, bordé de maisons blanches et d’une belle église gothique aujourd’hui décorée en vue de la célébration d’un mariage.

Puis nous partons à pieds vers le plateau des Murges ou nous suivons sur 20 km sur des sentiers entourés d’arbres énormes, d’oliveraies et de vignes, de fermes et de Trulli le parcours de l’aqueduc souterrain le plus long d’Europe.

Retour à Alberobello pour une 2ème nuit à l’hôtel Cristal. Douche, apéro puis départ vers les Trulli pour une rencontre d’une ½ heure avec les participants du groupe 2.

Retour à l’hôtel pour le dîner que l’on peut qualifier de gala. Nuit réparatrice.

 

14 mai – transfert en minibus à Matera, cité unique célèbre pour ses Sassi (Sasso au singulier) habitations creusées dans la roche dont la pièce principale sur le devant était occupée par la famille et les animaux domestiques rentrés le soir dans la pièce du fond. Même au 20ème siècle, ni l'eau courante, ni l'évacuation des eaux usées n'avaient été installées. C'est seulement en 1953 que le dernier habitant est parti, à la suite d'une décision politique, en raison des conditions de salubrité précaires de ces quartiers. 

Au cours de la journée, nous découvrons le dédale de ses ruelles, ses églises rupestres.

Retour en minibus à Bari où nous visitons la vieille ville en compagnie de Fulvia, notre guide, qui nous offre l’apéritif.

Nous remercions Fulvia pour sa gentillesse, sa compétence, son attention portée à notre groupe et pour avoir su nous faire découvrir la vie en Italie aujourd’hui.

Dîner dans une pizzeria. Nuit réparatrice.

 

15 mai – Petit déjeuner, adieux à Fulvia, transfert à l’aéroport de Bari. Jean-Claude a cru avoir oublié son portable donc retour à l’hôtel ; fausse alerte il l’avait rangé dans son sac à dos, mais dans une autre poche.

Décollage pour Paris via Rome à 12 h 20, atterrissage à Paris vers 17 h 30, contrôle douanier, récupération, cette fois, de tous les bagages. Nuit à l’hôtel pour 8 d’entre nous, RER pour 3, retour à La Rochelle pour 4.

 

Un voyage réussi aux dires de tous les participants.

 

PS : Je n’ai pas retrouvé mon roman !

 

Christian

 

photos Annie

  
LES POUILLES 2017 – GROUPE1

Partager cet article

Repost 0