Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Semaine à Argenton sur Creuse

25 juin au 2 juillet 2017

 

Dimanche 25 juin
 

A 9h 25, nous quittons la rue des Tadornes à Nieul pour rejoindre la place de l’église d’Antigny, où nous retrouvons les autres membres du groupe un peu avant midi.

Nous visitons l’église Notre Dame, pourvue de fresques (les premières !) médiévales d’abord connues dans l’ancienne sacristie, puis découvertes plus récemment dans l’église. Un détour par la place du village, ancien cimetière dont témoignent quelques sarcophages et une lanterne des morts, puis nous nous dirigeons vers la Gartempe, au bord de laquelle nous allons pique-niquer (avec l’apéro et de bons gâteaux).

Après déjeuner, nous nous arrêtons quelques instants au Gué de Ciaux, passage où la voie romaine Bourges – Poitiers traversait la Gartempe ; un petit bourg gallo-romain (vicus) était établi là : quelques dalles au sol en témoignent, ainsi que des fragments de tuiles trouvés par Danièle, notre archéologue. Direction Saint Savin, sa magnifique abbatiale et ses non moins magnifiques fresques; un petit parcours en ville vers le pont roman et les belles demeures qui bordent la Gartempe.

Nous voilà repartis pour Argenton sur Creuse, où nous arrivons vers 16h ; installation rapide, et la visite d’un marché de potiers dans le quartier du Vieux Pont est l’occasion d’une première visite de la ville ; une « œuvre d’art » plastique flottante nous pose beaucoup de questions…

Apéritif et dîner en bord de Creuse, puis Louis nous présente les points forts de notre séjour.

Photos J1

 

Lundi 26 juin : le pays de George Sand
 

Après un bon petit déjeuner, un parcours sinueux nous amène à Nohant ; au passage, nous découvrons l’austère château médiéval de Sarzay.

Quand nous quittons les voitures rangées dans une belle allée ombragée, le ciel est déjà en partie couvert. Nous atteignons Vic par un parcours qui nous permet de connaître le Boischaud vallonné et assez boisé, et à l’horizon le Massif Central d’un côté et le début de la Champagne berrichonne de l’autre ; l’église de Vic nous révèle ses très belles fresques (mais pas de chance pour un gourmand, le boulanger n’a plus de chausson aux pommes… ce ne sera que partie remise). Nous reprenons notre chemin vers Saint Chartier, son château, sa chapelle et son église. Il est temps de pique-niquer au bord de l’Igneraie, d’autant plus que quelques gouttes nous incitent à ne pas nous attarder en fin de repas. Une brève variante nous fait découvrir une fontaine – lavoir au débit important. Le retour vers Nohant s’effectuera sous une faible pluie intermittente, dans une atmosphère chaude et humide.

Puis c’est la visite de la demeure de George Sand, de ses jardins et de son village avec sa chapelle pittoresque. Sur le retour, où le soleil réapparait, nous nous arrêtons voir la curieuse basilique de Neuvy Saint Sépulchre.

Après le dîner, Francis Nique, randonneur émérite, nous fait découvrir sa ville d’Argenton, au gré d’un parcours qui nous conduit à la statue de Notre Dame qui domine la ville.

 

Mardi 27 juin : les environs de Gargilesse
 

Départ à 9h en direction de Gargilesse : nous sommes accompagnés de Francis Nique qui se joindra souvent à nous (4 jours) cette semaine ; en chemin, nous nous arrêtons pour profiter d’un panorama sur la boucle du Pin, méandre encaissé de la Creuse.

Nous nous garons au camping de La Chaumerette pour entamer notre périple. Nous voilà partis : au premier arrêt, au barrage de La Roche Aux Moines, un étourdi s’aperçoit qu’il a oublié son appareil photo aux voitures et retourne le chercher. Par des sentiers agréables et dans un paysage vallonné, nous arrivons en vue de Gargilesse, très beau village que nous traverserons en fin de randonnée. Nous continuons notre chemin vers Dampierre, quelquefois accueillis bruyamment par des chiens. Un détour par l’église, et nous descendons vers la vallée de la Gargilesse, en étiage très prononcé, où nous allons pique-niquer.

Après le repas, nous reprenons notre chemin bosselé le long de la vallée pour rejoindre Gargilesse ; la découverte est agréable en dominant le village, hélas encore en hibernation : peu d’artistes ont repris leurs activités. Un coup d’œil au château et nous grimpons vers l’église romane, avec là encore des fresques à découvrir. Sur la place haute, le loup garou ne mangera personne. Nous reprenons notre pérégrination en passant devant la maison de George Sand, puis nous suivons la rivière jusqu’à son confluent avec la Creuse, et retournons aux voitures. Pendant que apprécions un rafraichissement, l’orage gronde au loin ; il nous rejoindra vers Le Menoux, où nous nous arrêtons à l’église pour voir les surprenantes peintures de Carasco réalisées autour de 1970, dans lesquelles l’artiste exprime « sa conception cosmique de Dieu ».

Après diner, une promenade digestive nous conduit dans les rues à peu près vides d’Argenton.

Pourrons-nous randonner sans trop de pluie demain ?

PhotosJ3

 

Mercredi 28 juin : la Brenne
 

Le ciel, d’abord ensoleillé, est devenu plus incertain ; en approchant de l’étang de La Mer Rouge, la pluie s’installe : le temps idéal pour profiter des superbes images des films projetés à la Maison du Parc de la Brenne, et pour faire quelques emplettes. Au pique-nique, Patricia et Louis nous font goûter de la carpe frite, arrosée de vins de la région.

Le temps devenant plus clément, nous rejoignons le Blizon pour notre randonnée de l’après midi parmi les étangs, les bois et les landes ; hélas, une heure et demie plus tard, le ciel plombé et des grondements nous conduisent à écourter notre marche, après un abri le temps d’une averse ; le retour nous permet une halte à l’observatoire de l’étang Massé : canards, grèbes, cormorans et hérons nous tiennent en haleine un moment. Avant de rentrer, une petite balade nous fait découvrir les rives, ventées à ce moment, de l’étang de la Gabrière.

Après diner, accompagnée de sa vielle, notre conteuse nous apprend l’origine de la Brenne, la triste destinée de la Fileuse, et les destins fabuleux de quelques bas Berrichons.

PhotosJ4

 

Jeudi 29 juin : Crozant et Fresselines
 

Le ciel n’est guère encourageant ce matin, aussi il est décidé de scinder le circuit en deux boucles.

La première, autour de Crozant, commence avec une violente averse qui nous pousse à nous réfugier dans un abri du cimetière. Auparavant, Christian, qui criait famine juste après le petit déjeuner, a eu droit à un chausson aux pommes, cadeau d’une admiratrice.

La vallée de la Sédelle apporte quand même de beaux éclairages, et on comprend que cela ait inspiré des peintres. Un détour à Crozant pour la vue sur le château, puis nous franchissons la Creuse pour rejoindre les rochers de la Fileuse ; quelques sculptures jalonnent le chemin. Arrivés à notre but, nous avons de la chance : le ciel se dégage, et nous aurons une vue et un pique-nique agréables.

Après avoir regagné Crozant, en route pour Fresselines. La boucle autour du village, émaillée de panneaux d’interprétation de l’œuvre de Monet, nous conduit à la Petite Creuse, que quelques téméraires franchissent par des plots. A la confluence des deux Creuses, une pause nous invite à contempler un paysage tout en nuances de vert et de bleu. Tandis que nous regagnons le village, une parole malheureuse de Mireille, qui venait de ranger « définitivement » sa cape de pluie, nous apporte un grain : le ciel a été plus sensible aux paroles de notre amie qu’à des refrains fredonnés par quelqu’un d’autre…

Dans les deux villages, trop de galeries d’artistes fermées et un musée en cours de rénovation alors que les touristes vont arriver nous incitent, hélas, à ne pas nous attarder.

Photos J5

 

Vendredi 30 juin : Seillant et Saint Benoît du Sault
 

C’est tout gris ce matin. Nous voici au parking du moulin de Seillant. Direction le moulin en contrebas, avec son vieux pont et ses canaux, dont le charme gagnait à être rehaussé par quelques rayons de soleil ; mais nous ne le verrons que peu aujourd’hui. Nous longeons l’Anglin, au bord duquel la végétation abondante décline de multiples tons de vert ; ensuite, direction le hameau de Brosse : coup de chance, l’enceinte du château est ouverte et nous sommes agréablement accueillis par le propriétaire des lieux, qui nous présente ces belles ruines médiévales, qui dominent un village pourvu de quelques maisons anciennes bien mises en valeur par un environnement fleuri. Nous reprenons notre parcours vallonné au milieu du boccage ; Marie Pascale aperçoit une biche furtive. Nous voici à Seillant ; finalement, nous déjeunons à l’abri au moulin : bien nous en a pris, car à quelques rayons trompeurs a succédé une pluie fine.

Après avoir visité Saint Benoît du Sault, joli bourg ancien, et son plan d’eau à sec par accident, nous rentrons vers Argentomagus, avec son musée et son site gallo-romain. Un détour par la treizième église du séjour, et nous rentrons à l’hébergement sous une pluie battante. Les animations d’Argenton, ce ne sera pas encore pour ce soir.

PhotosJ6

 

Samedi 1ier juillet : le Lac Chambon
 

Aujourd’hui, demi tour (aval) du Lac Chambon. La randonnée commence par une (brève) croisière pour nous conduire sur l’autre rive du lac : nous aurons le plan d’eau plus ou moins loin toute la journée sur notre gauche. On commence par un détour vers Bonnu, ses sorcières et son château joliment restauré et fleuri. Puis nous rejoignons la rive du lac, garnie de forêts sombres, et nous voyons bientôt apparaître le barrage d’Eguzon, que nous allons contempler après la pause de midi. Nous descendons ensuite jusqu’au pont des Piles, et longeons une carrière d’amphibolite utilisée pour la construction du barrage. Ensuite, au fil de montées et de descentes successives, nous allons revenir vers notre point de départ : une randonnée en sous bois agréable, avec de jolies vues vers le lac.

Un détour en rentrant par le château de Chateaubrun nous permet de découvrir quelques œuvres (sculptures) contemporaines ; un dernier arrêt pour profiter de beaux reflets de la Creuse à la plage de Moncocu, et nous tentons une approche en fin de retour vers le théâtre d’Argentomagus, mais les dieux (gaulois et romains) ne sont décidément pas avec nous, car on se prend, comme hier soir, une grosse averse : seuls quelques téméraires iront voir le site.

Un grand merci à Francis, qui nous quitte, de nous avoir accompagnés dans la découverte de cette belle région et d’avoir toujours eu un œil sur notre doyenne Christiane.

PhotosJ7

 

Dimanche 2 juillet : le retour
 

Tandis que certains optent pour un retour direct, d’autres ont décidé de muser un peu.

D’abord Chauvigny et sa cité médiévale, puis Nouaillé Maupertuis et son abbaye : mais la météo n’est pas de la partie, et nous terminons sous la pluie : vite, un café pour se réconforter et retour aux pénates : les derniers sont rentrés vers 16h.

PhotosJ8

 

Malgré un peu de pluie, une bien belle semaine où notre petit groupe a parcouru 90 km et visité 15 églises !

 

Jean-Luc

  
Val de Creuse du 25 juin au 2 juillet 2017

Partager cet article

Repost 0